Dieu est partout…

… sauf chez moi!

Loin de moi l’idée de choquer du monde avec mes propos sur la religion, alors si vous êtes catholique croyant, pratiquant et anti laïcité, je vous conseille de passer votre chemin.

La table est mise.

Je n’ai reçu aucune éducation religieuse.
Je ne suis pas baptisée.
Je n’ai pas assisté à un seul cours de catéchisme (contrairement à ma soeur qui dans un moment d’égarement a confondu le “caté” avec le Karaté”).
Je ne connais aucune prière.
Je ne crois pas en Dieu, je crois en la vie (pour ceux qui ne le savaient pas, vous pouvez aller lire l’article sur la foi)

Bref, ma vie est vide de Dieu. J’ai bien failli tomber dedans à un moment de ma vie. Je suis entrée dans une famille catholique de la nouvelle génération (ouverte d’esprit) et je suis allée à la messe le dimanche. J’aimais les valeurs qui se dégageaient de cette famille. J’ai pensé à me faire baptiser… J’ai réfléchi à ces valeurs et j’ai compris qu’elles étaient avant tout humaines. Catholiques peut-être, mais humaines. Je pouvais donc les faire miennes sans l’appui de la religion. Me voilà donc repartie sur les chemins de la laïcité.

Élevée en France, pays laïque. Je n’ai pas connu des soeurs, des frères et autres titres religieux dans mon éducation. Je n’ai pas vu beaucoup de crucifix dans les maisons de la famille. Seule exception la messe de minuit pour Noël, mais c’était vraiment folklorique. ;0)

Où je veux en venir? J’y viens! Patientez encore quelques minutes.

Quand je suis arrivée au Québec, la religion ne m’a pas sauté aux yeux. Oui il y avait une église à tous les coins de rue à Montréal. Mais rien de traumatisant.

Et puis j’ai rencontré des personnes qui parlaient de religion, des jeunes, des moins jeunes. Toujours d’une façon ouverte, jamais de façon obtue. C’est peut-être pour cela que ça m’a pris du temps à réaliser. À réaliser quoi?

À réaliser que Dieu est partout.

Au travail, à la garderie, à la mairie, dans la charte canadienne des droits et libertés. Et oui, c’est là mon problème…

Au travail, je sous-entend chaque fois que l’on me glisse un mot religieux que je ne suis pas concernée et je le laïcise aussitôt. Par exemple au lieu de dire “allez en paix” à la fin d’une rencontre, je préfère qu’on me dise “bonne journée à tous!”. Ça peut sembler futile, mais dans ma tête de française laïque et qui plus est athée, ça me fait sourire qu’on me dise de prier St Antoine si j’ai perdu un objet, ou de mettre un chapelet sur la corde à linge (pour le beau temps) ou encore de demander à Marie de passer devant moi quand j’ai peur de faire quelque chose.

Comprenez bien que ça ne me gêne pas. Simplement, cela me fait comprendre que la religion est bien plus ancrée dans les esprits ici qu’en France où la séparation église/état date d’il y a plus de 50 ans (en fait depuis 1905 officiellement).

À la garderie. Non je n’y vais pas encore, mais mon ami de 3 ans la fréquente assiduement. Et quand un jour à un repas, il dit “Merci seigneur pour ce bon repas”… ben moi ça me choque. Là oui, je suis choquée. Non pas parce que je suis contre la religion catholique, mais parce que par principe si mon enfant est dans une garderie laïque, ça ne me tente pas qu’il revienne avec des idées toutes digérées sur la religion.

Cela me rappelle une anecdote de cantine, du temps de ma scolarité. On est à table, on apporte des carottes rapées et je lance toute heureuse : “J’adore les carottes rapées!”. La surveillante vient me voir calmement et me dit très doucement : “On ne peut pas dire j’adore. Parce que la seule chose que tu peux adorer c’est Dieu. Tu aimes les carottes et tu adores Dieu…” Bon disons que ça a un peu coupé mon fun de manger des carottes rapées cette histoire!

À la mairie… À Champs où j’ai passé toute ma tendre enfance/jeunesse/adolescence/ je n’ai jamais vu de jésus perché sur une croix ou quoique ce soit de ce genre. Marianne oui, mais pas sur la croix.

Et bien il en va tout autrement par ici :

“La semaine dernière (ça date d’un an maintenant), la Ville de Saguenay s’est vu ordonner par le Tribunal des droits de la personne de cesser la récitation d’une prière catholique avant les assemblées, et de retirer le crucifix et la statue du Sacré-Coeur dans la salle. Le maire Jean Tremblay a annoncé qu’il portait cette décision en appel et a sollicité l’appui financier des citoyens.

À Montréal, la prière a été abolie dès 1987, à la suite de la plainte d’un citoyen auprès de la Commission des droits de la personne. La décision ne concernait pas le crucifix, qui aurait été installé sur le mur sud de l’enceinte du conseil en 1954, sous le premier mandat de Jean Drapeau.” Source La presse

Un crucifix dans la salle du conseil municipal et en plus la prière avant chaque assemblée! Wow! pour moi c’est incroyable. Je pense non seulement aux athées pour qui cela n’a aucune signification, mais surtout à ceux qui croient en d’autres Dieux! Est-ce que je peux me boucher les oreilles pendant que tu dis la prière, ou bien est-ce que mon ami peut sortir son tapis de prière lui aussi ?

Jusque là tous ces exemples sont assez anecdotiques je vous le concède. Rien de trop troublant pour ma personne. Oui mais…. depuis quelques temps, je lis attentivement le guide de citoyenneté canadienne car je dois préparer mon examen de citoyenneté.

Je suis prête à prêter serment à la reine (moi fille d’un peuple qui a décapité son dernier roi, quelle ironie!)

Je suis prête à chanter O Canada (alors que je me contente de fredonner la marseillaise car les paroles sont d’une violence inouïe)…

Mais quoi ? que lis-je dans la Charte Canadienne des droits et libertés datant de 1982 (oui oui 1982, pas 1814 ou je ne sais quelle autre date moyen-âgeuse!)

PARTIE I

CHARTE CANADIENNE DES DROITS ET LIBERTÉS

Attendu que le Canada est fondé sur des principes qui reconnaissent la suprématie de Dieu et la primauté du droit : ….

Gloups… je m’étouffe… Quoi? En tant que citoyenne Canadienne, je dois reconnaître la suprématie de Dieu? Mais mais y a un truc qui cloche là… quand on lit la suite :

Libertés fondamentales

2. Chacun a les libertés fondamentales suivantes :

a) liberté de conscience et de religion;

Je suis tombée des nues devant un tel texte. Je n’ai pas en horreur la religion, mais de lire que Dieu a le gros pouvoir ça me fait une belle jambe! J’en ai pas de Dieu. J’ai foi en moi, alors quoi, si j’ai foi en moi, c’est que je suis mon Dieu et ça voudrait donc dire qu’on reconnaît ma suprématie à moi? Laissez moi rire deux minutes!

Un gros problème de conscience se pose. Je ne peux techniquement pas reconnaître la suprématie de quelque chose qui n’existe pas.

Mon chum me dirait :”bon Mel t’as pas fini de te prendre la tête (et de nous la prendre aussi par la même occasion) sur des affaires de réthorique à deux balles. On va être canadien et pis c’est tout.”

Pas faux. Ça changera rien à ma vie c’est presque certain, mais si au tribunal je ne jurerai pas sur la Bible (car ce serait un parjure), je ne me sens pas à l’aise avec l’idée de jurer fidélité à ce code.

D’ici à ce qu’ils nous fassent réciter une prière le jour de la remise officielle du diplôme de canadien… je serai mal!

Si ça vous tente d’en parler, gênez-vous pas! ;0)

mel athée et pro-laïcité.

Advertisements
This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

5 Responses to Dieu est partout…

  1. mamy gatt says:

    Dommage j’aurais bien voulu voter plusieurs fois pour ton article !Dieu veut pas !!!!
    President BOUCHE a envoyé ses troupes en IRACK ,parce que DIEU lui demandait ?SI,SI ,SI de sa propre ;;;;bouche !!!C’est grave !!!
    La religion est l’opium du peuple ,tu connais,,,,,????????voila cela calme les esprits .,
    J’ADORE ton article,tout en respectant celui qui croit intelligeament !!!!!!!!!!!!!!!!!

  2. aissa says:

    je le trouve pas mal ton article comme analyse globale…ce que j’ai pas compris…est ce que le fait de l’imposer le dieu par tout qui te dérange ….ou le fait de dire que le dieu existe ( ce que tu crois pas je pense)…..merci comme même

    • elPadawan says:

      Aissa, je pense que c’est surtout l’imposition du Dieu chrétien, jusque dans les textes et chartes fondamentales du pays, qui posent à Mel un problème.
      Mél, tu n’es pas la seule à avoir remarqué cela. Peut-être qu’en tant que français ayant grandi dans un pays laïque, les endroits où la séparation n’est pas si claire nous semblent étrange… Et au final, au Canada, ça me faisait toujours sourire quand un(e) athée qui s’assume, au cours d’une discussion, me disait “Oh my god!” 😀

  3. Charlotte says:

    Hello mel,
    Une petite pensée pour Mel ce matin
    Alors tu ne donnes plus de news sur ton blog? Que se passe t’il? J’espère que tout va bien pour toi, que tu es en forme.
    Bonne semaine.

    Charlotte

  4. mamanaussi says:

    C’est drôle, ma grand-mère m’avait dit pareil sur le “J’adore” “Mais ma pauvre, on adore que Dieu !”. Bref, je me disais que je t’avais pas lue depuis longtemps, vu que moi aussi je blogue peu… mais je n’avais pas tant manqué ! 🙂 Bisous et bon tricot/crochet 🙂

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s