De couple à famille

Aujourd’hui quelqu’un m’a dit qu’au moment où son couple avait décidé d’avoir des enfants, ils se sont surpris à penser “On ne sera plus jamais deux, alors si on veut faire des choses ensemble, il faut en profiter maintenant!”

Ils ont décidé de prendre chacun une semaine de vacances sans l’autre dans un lieu qu’ils affectionnaient particulièrement. Finalement à la venue des bébés, ils n’ont pas ralenti le rythme et ont continué leur vie trépidante de grands déménageurs.

J’ai réalisé en écoutant cette histoire que je n’étais pas passée du tout par cette phase. Normal, je ne suis pas encore maman. En revanche, je suis passée par une autre phase : Je-me-prive-de-tout-car-je-suis-peut-être-enceinte… et ça pendant 2 petites années.

Tout était en rapport avec une future grossesse : les voyages à prévoir, les pays à visiter (pas question de partir dans un pays exotique avec une bedaine et encore moins un bébé). L’alcool, je suis pas une grosse buveuse, mais je m’étais mise avec conviction au jus de canneberge. Le travail, je ne voulais pas quitter mon ancien emploi car dans un nouvel emploi, je risquais de ne pas avoir de congé maternité…

Bref ma vie et celle de mes proches tournait autour du peut-être, si jamais, potentiellement, dans le futur. Finalement je faisais l’inverse de mon amie. J’ai arrêté de vivre à 2 en attendant d’être 3 et que tout recommence normalement. Je disais “on fera ça avec les enfants et ça aussi et pis ça…”.

Une véritable torture de l’esprit qui a débouché sur un énorme soulagement quand on m’a dit que ma grossesse serait finalement médicalement assistée et donc programmée. L’organisatrice en moi a retrouvé une liberté de vivre incroyable. À nous les vacances à Vancouver (Check!), le week end à New-York (Check!), les bières estivales (Check et recheck!), le jardinage (Check!), les projets immobiliers (Check!).

Notre vie à deux continue paisiblement sans rush et sans frein. À un moment monsieur docteur décidera que nous serons 3 et madame nature composera le numéro de la cigogne pour faire une belle commande. La vie continuera sans rush et sans frein.

Mel organisée jusqu’au bout des ongles! ;0)

Advertisements
This entry was posted in Les réflexions de Mel..., Non classé and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

3 Responses to De couple à famille

  1. Rémi says:

    belle mise en mot

  2. Blandine Monjarret says:

    🙂 Profiiiiiiiiiiiiiiiiiiittttttttttttttttteeeeeeeeeeeee 🙂 Moi ça me manque d’être 1 !

  3. marielle says:

    très touchant… je te souhaite de vivre pleinement, sans freiner tes envies, afin que la vie t’offre son plus beau cadeau !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s