Une maman, un article et des mouchoirs

En ce 29 mai 2011, la France célèbre la fête des mères et moi aussi.

Ma maman, elle m’a voulu très vite, mais elle a su attendre le bon moment pour réunir les meilleures conditions pour ma venue.

Ma maman et moi, on est comme des gouttes d’eau, on se ressemble beaucoup.

Ma maman, elle est généreuse, très généreuse, trop généreuse? Non pas trop. Juste ce qu’il faut.

Ma maman, elle a beaucoup d’empathie. Elle aide son prochain, elle comprend.

Ma maman, elle a une tonne d’outils pédagogiques en tête. Les enfants, elle connaît ça, c’est son métier, sa vie.

Ma maman, elle a rencontré l’homme le plus fort de la terre… Mais ça ce sera pour un autre article.

Ma maman, elle pleure très facilement. Rendue à cette ligne de l’article, elle s’est déjà mouché deux fois.

Ma maman, elle a des délicieuses recettes de cuisine que j’ai oublié d’apprendre. J’ai un peu de retard à rattraper.

Ma maman, elle encourage, même si elle a peur pour les autres. Même si son grand coeur se serre quand je repars dans mon pays, elle arrive à sourire.

Ma maman, elle m’a transmis son sens de la planification. En voyage, je prends toujours des milliards (au moins) de guides pour tout comprendre.

Ma maman, elle a toujours eu des cheveux gris, j’espère juste que ce n’est pas à cause de moi.

Ma maman, elle m’a offert un bébé-soeur pour mettre un peu d’énergie et de piment dans nos vies.

Ma maman, elle a cherché pendant des jours et des jours, un premier vélo pour moi. Un vélo avec un “panier devant” et un “panier derrière”. Mais ça n’existait pas… elle était bien déçue. Pas moi! Mon vélo bordeaux c’était le plus beau!

Ma maman, elle a été là pour me consoler de mes chagrins d’amour et pour me montrer que la vie continuait.

Ma maman, elle m’organisait des chasses aux trésor quand j’étais petite.

Aujourd’hui, la fête des mères, me permet de te dire un énorme merci pour cette belle éducation, pour m’avoir transmis tes valeurs sans m’obliger à les prendre, merci pour tes encouragements et la fierté que je vois briller dans tes yeux quand tu parles de moi.

Et parce que tout fête des mères a son poème, voici le mien, enfantin :

Pour te dire que je t’aime
J’ai pris deux M à la crème
Avec deux A en chocolat
Plus un petit N en nougat
M A M A N
Ma bouche est pleine ! 
Mais il faut que j’apprenne
A mon estomac gourmand
Comment s’écrit le mot MAMAN !

Je t’aime maman

Mélanie, ta grande fille

Advertisements
This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s