Le besoin de connaître ses ancêtres…

J’ai fait mon premier arbre généalogique quand j’étais plus jeune. Quand l’arbre, ne prend que 10 minutes à faire car les arrières-grands-parents sont déjà des ancêtres lointains, même s’ils sont encore vivants. J’ai eu la chance d’en connaître 7 sur 8! Dont 3 particulièrement bien.

Le temps passe, on grandit, on pense nous même à fonder une famille et on voit autour de nous les gens qui s’éclipsent vers un monde meilleur et là c’est le déclic! Mais c’est la mémoire de ma famille qui disparaît un peu plus chaque jour. Le décès de mon grand-père m’a fait réaliser que je venais de perdre un quart de ma mémoire familliale! Hors de question de perdre le reste, me suis-je dit. Je suis donc partie à la recherche de mon histoire.

La première chose c’est de parler avec les générations du dessus. Leur demander de parler de leur vie, de leur jeunesse, de leur quotidien il y a 50 ans, les faire parler, encore et encore pour pouvoir écrire tout ça pour les futures générations franco-canadiennes. Je l’ai fait avec mes 3 grands-parents. Ce n’est pas terminé, la distance ne facilite pas cet échange, mais on y arrivera!

Ensuite, il faut faire le fameux arbre généalogique. Internet, outil miraculeux dans les recherches m’a permis de retrouver une grand partie de mes ancêtres! Je suis arrivée à la dixième génération! Je connais le grand-père de l’arrière-grand-père de MON arrière grand-père! Le côté GATT a été assez facile à retrouver grâce à internet. Nous sommes de grandes familles avec un nom de famille peu usité. De l’autre côté, c’est plus difficile. Les GAY et les ROUSSEL sont assez nombreux! Ma grand mère maternelle m’a prêté des documents inestimables. Des parchemins datant de très longtemps qui retracent certains moments de vie des mes ancêtres. Je m’amuse à les retranscrire pour connaître leur vie. Les actes de mariage, les demandes de prêts d’argent, les ventes de biens… tout a été consigné!

Mon autre grand-mère m’envoie des photos! J’ai ainsi des photos de mon grand-père enfant, des photos de mes arrières grands parents et de leurs parents! Après avoir passé quelques mois dans les branches de l’arbre, lorsque vous mettez un visage sur un nom, c’est comme un sentiment de bonheur intense qui vous arrive en plein coeur! C’est lui, je le connais, je connais sa vie, son mariage, ses enfants, ses parents. Je viens de lui en partie…

Je pensais que ce que je vivais était universel. Je me disais tout le monde doit avoir cette curiosité pour ses ancêtres. Ce n’était pas prétentieux, je pensais simplement que tout le monde avait le même bonheur que moi à aller fouiller dans les archives et à connaître la vie d’avant. Je me suis aperçue que non. Deux personnes de mon entourage m’ont clairement signifié qu’elles se fichaient de cet arbre. Que celui-ci n’avait aucune signification pour elles. Ce qui comptait c’était le présent. J’ai compris que je vivais une passion. Celle de l’histoire de ma famille, celle de la mémoire, celle que j’avais peur de perdre en m’éloignant de quelques milliers de kilomètres de mes racines, celles que mes enfants allaient connaître de loin, de très loin.

Aujourd’hui je continue mes recherches chaque jour. J’avance parfois de manière fulgurante, parfois je stagne. Je sais que mes enfants pourront lire l’histoire de notre famille, je sais que nos enfants pourront lire ce blog (retranscris en livre). Et c’est finalement pour ça que je veux fonder une famille. Pour le plaisir de leur transmettre cette appartenance à un clan, une famille, une histoire qu’ils auront en partie à faire.

J’attends vos commentaires sur les recherches généalogiques. Est-ce que cela vous intéresse? Est-ce une chose à laquelle vous n’avez jamais pensé? Merci de me lire encore!

Mel

Voici la photo de mariage d’une arrière-grand tante, Lucie Gatt. Ses parents sont assis en bas à droite. Ce sont Pierre et Marie, mes arrières-arrières-grand-parents. Le joli ptit bonhomme en bas au milieu, c’est mon grand-père. ;0)

Advertisements
This entry was posted in Les réflexions de Mel.... Bookmark the permalink.

8 Responses to Le besoin de connaître ses ancêtres…

  1. Rémi says:

    La question est intérressante. Oui en effet, il y a des gens qui s’en foutent. moi, ça ne m’interresse quasiment pas. Je ne trouve aucun sens personnel dans la quetes de retrouver ses ancêtres, qui, entre nous, devrait déboucher comme saint grale à la découverte que oui, en effet, je viens bien de l’homo Sapiens, et que oui, en effet, l’homo Sapiens a bien assasiné l’homme de Neanderthal dans sa progression expansionniste. Il ne me semble pas significatif de chercher à connaitre la vie d’un personnage passé, de par la volatilité des informations. En l’absence de biographie réelle et écrite, on peut même difficilement appeler cela des informations. On appel ça l’effet de Halo. C\’est-à-dire, comment, à partir de bribe, je vais construire un artefact mentale tout autant issue de mon système de traitement de l’information, que de la vérité vraie.De plus, la recherche des événements passés baigne dans des représentations faussés par l’écart spaciaux temporel entre maintenant et le souvenir. Difficile de saisir avec nuances les vérités issus de trop loin simplement par des photos ou des récis sous forme de « souvenir écran » éditer par des personnes dont la mémoire commence à dater. Après tous, même nous, nous ne sommes plus très clairevoyant pour évoquer des periodes passées. Pire encore, nombres de belle photos peuvent cacher par leur sourires des périodes bien sombres paradoxalement.Aujourd’hui, je comprend tout à fait comment les souvenirs sont rationnalisé. Aristote avait tord, l’être humain n’est pas rationnel, mais il est rationnalisant. Chaque souvenir, en dissonnance cognitive avec son éméteur, sera obligatoirement accompagné, à mes yeux, d’un message visant à le rationnaliser. Du coup, la vérité, la vraie, elle s’envole en partie. Il n’y a qu’a voir comment, dans la profession des historiens, un même évenement, un même texte, crée des débats déchainé et contradictoire.Tout cela pour dire que l’intérêt de la biographie, chez moi, est limité. (par un cynisme si vous voulez, je pourrais en convenir). Pour ce qui est de la ligné généalogique, en effet, cela peut être rigolo je vous l’accorde, de savoir si on viens de paysans ou de grand bourgeois. Ensuite, l’intérêt pour moi me semble limité. Les conséquences sur ma vie de s’y retrouverai que du point de vue génétique. Ce n’est pas négligeable lorsqu’on pense aux maladies hériditaires, mais d’un autre côté, comme le fait de stresser sur des maladies peut vous la déclancher (le cerveau est bien fait), il vaut mieux un bon déni, parfois.Mais, cette necessité de recherche de mémoire familliale est pourtant parfaitement importante. Elle a comme but premier de fédérer, de la même façon qu’une mémoire collective soutient et rassemble un pays, par exemple. Cela renforce la légitimité du groupe. Ca justifie que la famille a bien un lien en commun, qu’elle est bel et bien une famille. C’est donc a mes yeux une pratique tout à fait honorable et toute à fait cohérante, que cette recherche. Si elle n’est pas partagé par tous, c’est que notre façon de vivre la famille ne l’est égalment pas. De plus, dans notre célèbre quête d’identité (qui dure au moins une vie entière), l’appartenance à un groupe comme critère de définition est une donnée plus ou moins sensible en fonction des individus. Elle l’est surement plus pour Mélanie que pour moi. D’où cette question ci, et d’où la question sur le fait d’avoir un métier (et oui, je lis le blog).La finalité de cette mémoire familliale semble être le partage, c’est une très belle entreprise dès lors. Je te souhaite beaucoup de succès Mélanie dans tes recherches. Si j’avais eu à le faire, j’aurais mis en légende dans mon album « mon fils, ne te fie pas aux aparances ». L’histoire est écrite par les vainqueurs.

  2. Mel says:

    Waouw! Merci Rémi pour cette belle analyse. Très juste! Je suis en réelle quête d\’identité/Gral en ce moment… je savais que j\’aurais pas dû regarder tous les épisodes de Kamelot! Ce que je découvre et qui me plaît dans les recherches généalogiques, c\’est tout l\’aspect historique qui te montre que tes ancêtres n\’avaient pas le même rapport au temps et à l\’espace. Ils se marient et meurent jeunes, se déplacent rarement, se marient entre eux parfois! Imaginer que mon ancêtre, Pierre Alfred Gatt, sur la photo en bas à droite était cordelier ambulant et devait se déplacer avec une roulotte ou un truc dans le genre, avec qui plus est 11 enfants, me fait revenir à sa réalité. Expliquer à mes (futurs) enfants que leur arrières-grand parents ont fait la guerre en Algérie, ont vécu (jeunes) la 2de guerre mondiale en était déplacés, prisonniers…. ça rattache ta famille à l\’histoire mondiale. Et ces racines sont importantes pour moi. En tout cas merci Rémi pour ce beau témoignage!mel

  3. Sylvain says:

    Pour ma part, le besoin de connaître mes ancêtres est refroidi par le fait que mon père a perdu ces 2 parents quand il était enfant dans des circonstances que ni lui, ni mon oncle, ni ma tante n\’ont jamais voulu nous expliquer… Mes grand-parents sont Polonais déportés de la 2ème guerre mondiale, mon graps est décédé avant que je ne me tienne debout et ma grams a été séparée de sa grande famille (8 frères et soeur…) à 16 ans. A cet âge, elle ne s\’interessait pas trop à ses ancêtres et aujourd\’hui mis à part quelques photos il ne lui reste aucun souvenir de son passé.Ma mère a essayé de faire ce que tu as entrepris sans grand succès, une petite piste du coté de Nancy et puis c\’est tout, bref pas très encourageant tout ça.Malgré tout il y a une histoire sur mes grands-parents Polonais que je me plais à raconter. Ils se sont connus très jeunes avant que la guerre n\’éclate et juste avant d\’être séparés mon grand-père a dit à ma grand-mère : "Quand la guerre sera finie je t\’attendrai à la gare de Wroclaw". Il s\’est passé plus de 3 ans sans qu\’ils ne se donnent de nouvelle (Internet marchait pas très bien et le réseau de portable passait pas!!!), puis quand ils sont sortis vivants de ces putains de camps ma grand-mère a été la 1ère sur le lieu de RDV… toute seule… Elle a passé 72h sans manger avant que mon grand-père n\’arrive et au lieu de lui mettre une claque dans la gueule parcequ\’il était en retard ils on fait ma mère quelques années plus tard (alors que moi quand j\’ai 30 min de retard la gonzesse elle attend pas, mais bon c\’est un autre sujet…)! Puis ma mère nous a fait et nos enfants prendront le relais et la vie suivra son cours…J\’adore cette histoire car elle me fait prendre conscience de la chance que j\’ai d\’être sur terre, des fois je me dis même que sans cette guerre je ne serai pas là…Mon arbre généalogique ne sera certainement jamais un grand chêne séculaire, mais je me plais à penser que c\’est un méga roseau, un truc que même la guerre, la faim et la pauvreté n\’ont été capable de casser ou déraciner et c\’est avec une grande fierté que je transmettrai cette histoire à toutes les génerations qui me succèderont.Ma grand-mère est toujours vivante, toujours pas capable d\’avoir mal où que se soit, toujours incapable d\’entendre qui que se soit se plaindre et incapable de comprendre que je peux vivre quelques temps sans travailler… Mais je l\’adore et rien que de penser à elle je mesure la chance que j\’ai eu de la connaïtre. Je m\’excuse d\’avoir un peu squatté ton post pour lui rendre hommage mais j\’avais envie de réagir, T\’as la chance d\’avancer dans tes démarches alors continues car si t\’en trouves 10 comme la mienne t\’as pas fini d\’avoir une larme qui coule sur ta joue à chacun de tes posts.La bise.

  4. clém says:

    hye,alors moi j\’en profite pour te demander petite mél, comment as tu fait par internet pour retrouver tes ancêtres? quand je suis rentrée du canada, je me suis mise à faire un livre que j\’avais eu pour mes 18 ans, sur ma famille. Du coup, j\’ai embété mes grands parents (les 4 sont toujours la) pour avoir des photos, des infos…. mais je n\’ai pas trouvé ça évident, ce n\’est pas pour un un besoin de parler du passé et ils sont pas trés causants sur ça…une des mes grands mére à Azheimer, donc son mari n\’aime pas forcément parler du passé, mes deux autres sont loins et on est pas très proches….Mais j\’ai cette même curiosité qui en effet, puise dans mon intérêt pour l\’histoire, je l\’ai toujours eu, je posais dejà 1000 questions à mes grands parents quand j\’étais petite…D\’ailleurs je pense que cet intérêt est fonction de notre relation avec nos ancêtres plus on a eu l\’habitude de vivre en famille, plus on veut en savoir sur elle…bisouss

  5. Mel says:

    Merci Sylvain pour ce très beau témoignage ! Il y a de très belles histoires dans nos familles, même si les conditions dans lesquelles elles se sont déroulées ne sont pas idéales… (guerres et autres trucs moches). J\’ai quelques belles histoires dans mon sac et espère bien pouvoir tout écrire pour les générations futures.Clem : y a des sites de généalogie par milliers! Ça pousse comme des champignons! J\’aime beaucoup généanet.org et généalogie.com. On peut avancer facilement. J\’ai la chance de porter un nom connu mais peu usité, donc c\’est plus facile de trouver des ancêtres. D\’autant que beaucoup d\’autres personnes ayant en commun une branche avec la mienne ont eu la bonne idée de mettre leur arbre en ligne! Je peux t\’aider si tu veux! Essaye de connaître les lieux et dates de naissance des grands parents et de leurs parents (ou mieux de récupérer leur livret de famille!)Bisous

  6. charlotte says:

    Salut mélanie;Quel plaisir de lire ton blog, je ss tjs ravie de prendre de tes nouvelles!j\’ai pensé à toi récemment en passant au dessus du Canada en avion pr atterir au Mexique!Félicitations pr tes projets: la recherche d\’ancetres et ta reprise d\’études! Travaillant ds les Ressources Humaines, je comprends ton choix d\’études!J\’espère que tu es en forme!Charlotte

  7. clém says:

    Merci mél pour ton aide, dès que j\’ai un peu de temps, je me penche sur ces sites. Et vu que j\’ai fait le livre dont je te parle il n\’y a pas longtemps, j\’ai toutes les infos que j\’ai pu avoir, dont les noms de mes arrières grand parents… Je n\’hesite pas à faire appel à toi l\’exper si besoin!gros bisous

  8. Sylvia says:

    Je viens tout juste de prendre connaissance de ton blog…Pas vite vite la madame lol. Moi aussi les ancêtre leurs intérets etc m\’intrigues. Je viens de finir un album souvenir pour mes beaux parents qui célèbreront leur 60e anniversaire la semaine prochaine ici chez nous…ENfin bref, je me suis aussi beaucoup amusée à regarder la famille de mon mari. quant à ma famille italienne, c\’est plustôt difficile. J\’ai bel et bien trouvé l\’arrivée de nonno sur le bateau à New York, mais le village cité sur ses papiers n\’existe pas ? en tout cas, je veux te féliciter de retourner à l\’école, tu choisis un métier qui te va bien, après t\’avoir vu à l\’oeuvre à Réseau…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s