La vie ne tient qu’à un fil

Il ne m’est rien arrivé de grave. Pas à moi en tout cas. Donc pas d’inquiétude. J’avais simplement envie de vous raconter l’histoire de ces personnes qui ont croisé ma route et que la vie a malmené. Pas très fun comme sujet je dois bien avouer.

Madame F.
Le diagnostique a été long à venir mais quand il est arrivé il a été aussi dur à encaisser : Alzheimer. Une maladie sournoise qui vous prend peu à peu vos souvenirs et vous coupe de votre entourage. Pas facile pour vous de réaliser que vous allez tout oublier. Pas évident pour les autres de se dire que vous allez être effacé de la mémoire de votre proche comme un vulgaire fichier informatique que l’on mettrait à la poubelle.
Comme elle en est encore au premier stade de cette maladie, tout le monde est étourdi… Que peut-on faire? Que doit-on faire? Comment agir? Une tonne de questions se posent. Et si on la jouait simplement : profitons de sa présence, profitons de ses souvenirs et vivons pleinement avec elle avant que son regard change…

Madame C.
Tout est allé très vite. Un changement dans le comportement. Un voisin qui avertit les enfants. Un séjour d’urgence à l’hopital et on découvre la source du mal : un AVC (un vaisseau sanguin qui se bouche au niveau du cerveau endommageant certaines parties). Pour madame C. ce sont les émotions qui sont touchées. Elle ne compatis plus comme elle l’a toujours fait, elle est sur le mode Neutre. Étrange. Pas d’émotion, rien ne se lit plus sur ce visage lisse…
Depuis quelques semaines, les choses rentrent dans l’ordre mais pas complètement. Il va falloir s’habituer à cette nouvelle Madame C. Le plus dur c’est certainement de lui expliquer ce qui lui est arrivé. Elle ne s’en souvient pas et ne s’en rend pas vraiment compte.
Elle aurait tout aussi bien pu partir pour un autre monde, alors on va l’entourer et lui faire savoir qu’on est là avec elle.

Monsieur G.
Un homme indépendant, fier et cultivé. Un humour tout en finesse. Oui mais voilà, son état physique a beaucoup diminué ces derniers temps et ce n’est jamais agréable de se voir perdre ses facultés. Alzheimer est arrivé par dessus tout. La vie se bouleverse un peu plus. Les maux physiques d’un jeune homme de 80 ans le rattrapent. Pas facile de décider si on veut lâcher prise ou continuer avec toutes ces contraintes. L’humeur se dégrade. On se plaint, on reste dans son coin. et les bons jours, on arrive même à refaire des blagues…
Encore une fois, les amis, la famille décident de profiter plutôt que de se lamenter. Les jours sont comptés on le sait, mais c’est pour tout le monde pareil.

Ce billet pour vous dire que la vie ne tient qu’à un fil. La santé aussi. Prenez soin de vous. Profitez de ceux qui vous entourent. et surtout positivez en vous disant que le principal c’est que ces personnes soient encore à nos côtés.

Mel

Advertisements
This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

2 Responses to La vie ne tient qu’à un fil

  1. Robert says:

    Allo Mélanie. Quel beau blog. Ma maman avait commencé à faire de l\’Alzeimer durant les dernières années de sa vie.MerciBobby

  2. DAVID says:

    SALUT Mélanie il est clair comme l\’eau de roche que nous sommes déjà rentré dans le début de la fin du monde!comme vous pouvez le constater avec moi il y a des maladies qui éxistent de nos et qui n\’ont pas été identifiés!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s